Difficile de s’accorder sur une date des élections locales au Togo

 

Le gouvernement Togolais à travers le Ministère de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales (MATDCL) avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) à organisé un atelier national sur la décentralisation au Togo auquel la Fédération des Organisations Non Gouvernementales au Togo (FONGTO) a participé du 06 au 08 décembre 2016 à Lomé.

La décentralisation au Togo est un sujet qui fâche. Le processus de décentralisation déclenché depuis plusieurs années au Togo n’a toujours pas abouti. On assiste à la création de nouvelles délégations spéciales ce qui suscite cette interrogation : A quand les élections locales au Togo ?

Pendant trois jours, une centaine d’acteurs de la décentralisation au Togo, avec l’appui des experts de la France, de l’Allemagne, du Sénégal, et du Burkina Faso à travers des partages, des communications, des débats ont revisité le parcours des pays précités qui ont devancé le Togo dans la décentralisation afin de s’inspirer de leurs expériences pour mieux réussir la décentralisation au Togo.

Il faut avouer dans l’ensemble que les débats ont été fructueux mais qu’il a été difficile durant les trois jours de dégager une date des élections locales. Mais les différents acteurs ont trouvé un consensus qui prévoit la tenue des élections locales au Togo dans dix-huit (18) mois.

Quoi qu’on dise, il faut noter une volonté politique d’aller aux élections locales. Dans ce sens, le gouvernement a adopté le 24 mars 2016 un projet de loi portant création des communes au Togo. Selon le ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales(MATDCL), il y aurait une ligne budgétaire de quatre milliards alloué à la décentralisation dans le budget de l’année 2017.

Au terme de cet atelier, les partenaires techniques et financiers représentés ici par le PNUD ont félicité tous les acteurs du climat qui a régné au cours de ces trois jours, de la qualité des débats et du consensus dégagé. Ils ont réaffirmé leurs volontés à accompagner le Togo dans le processus de décentralisation enclenché.

Pierre Sougle KONLANI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *